Nous y sommes !!! nous sommes au dernier mois de l’année, et au dernier partage de mes résumés de lecture des livres portant sur la thématique du mariage et de la préparation à la vie de couple. Le défi a été relevé grâce à vous, au bonheur de vous être utile! Pour ce mois de décembre, je vous propose de parcourir quelques lignes du livre dont l’intitulé est ci-dessus, de l’auteur Pasteur Hortense Karambiri.

L’harmonie se rapporte à l’entente dans la différence, à l’union dans la diversité, à la paix, la joie, l’amour, la compréhension, le pardon. Vivre l’harmonie ne signifie pas être épargnée des difficultés, mais plutôt les surmonter en utilisant la Parole de Dieu. Cependant, quels sont les différents éléments qui concourent à une harmonie au sein d’une famille ou d’un couple ? Les lignes qui suivent constituent, des points de réponses.

La famille, première institution divine

La famille est une institution divine établie par Dieu depuis la fondation du monde. Si la famille est établie par Dieu, il est tout à fait normal qu’il soit celui qui donne les instructions pour son bon fonctionnement car qui d’autre, mieux que lui pourrait garantir l’harmonie familiale ?

Chaque membre de la famille doit jouer son rôle pour que l’harmonie familiale soit une réalité. Il n’est pas dit que toute responsabilité incombe à une seule personne. Un couple au sein duquel règnent l’amour et la soumission sera un modèle et facilitera l’obéissance des enfants. Chaque membre de la famille doit être à mesure de s’épanouir parce que le mariage a été institué pour que chacun puisse trouver un confort, une assurance, une sécurité. Le mariage est fait pour que chacun y trouve son compte.

Les familles peuvent rencontrer des tribulations, mais celles-ci servent à les former, à nous donner une expérience. Cette famille devient ainsi une source de bénédiction pour les autres foyers traversant des crises semblables, car elle les aidera à résoudre leurs difficultés.

Les secrets d’une harmonie familiale

Se fonder sur la parole de Dieu

Le psalmiste a dit dans Psaumes 119 : 16 « Je fais de mes délices tes statuts, je n’oublie point ta parole ». Nous devons toujours donner à Dieu la première place dans nos vies. Lorsque nous le ferons, nous aurons un secours qui ne manque jamais. Le Seigneur fera ainsi en sorte que nous puissions surmonter toutes les difficultés conjugales qui se présentent à nous.

Prier ensemble

Dans un couple, l’homme et la femme doivent régulièrement prier ensemble. Beaucoup de problèmes, de situations difficiles dans le couple, perdurent parce que tout simplement, l’homme et la femme ne prient pas ensemble. Certes chacun doit avoir sa vie de prière, mais les deux conjoints doivent absolument prier ensemble. Si dans un foyer, l’homme et la femme sont incapables de prier ensemble, cela signifie qu’il y a un problème. Par la prière, nous apprenons à faire face aux difficultés de la famille. Avec la prière commune, la réconciliation, la communication, le pardon deviennent faciles car nous sommes tous en connexion avec le Père.

Se pardonner de tout cœur

Le pardon est un autre nom de l’amour, il est l’un des secrets de l’harmonie familiale. Toute personne qui s’engage dans le mariage doit être consciente que les situations difficiles se présenteront à un moment ou à un autre dans le cheminement commun des deux conjoints. La trahison, le mensonge, l’abus (physique, psychologique, émotionnel, etc.), le rejet, ne doivent pas être citées au sein des couples chrétiens. Ne jouons pas à la politique de l’autruche. Traitons la plaie telle qu’elle se présente pour restaurer la paix et la confiance dans notre foyer.

Parfois, au lieu d’aller en profondeur pour résoudre les problèmes, on veut rapidement passer là-dessus, en dissimulant nos blessures dans un coin de notre cœur. Or, dans le foyer, lorsque nous sommes blessés, et si nous ne prenons garde, le ressentiment s’installe immédiatement dans notre cœur. A partir de ce moment, nous devons prendre notre responsabilité à deux mains pour approcher le conjoint qui nous a heurté. Mais quand nous laissons cette situation perdurer, nous entrons dans l’amertume. Quand l’amertume dure dans notre cœur, elle se transforme en haine. Et plus tard, le cœur sera tellement rempli de haine que la séparation risque d’arriver.

Il faut décider de pardonner sans forcément attendre que l’autre fasse le premier pas…

Assurer une bonne communion

Une fois en couple, il faut se donner le temps d’être ensemble. Cet aspect est important pour l’équilibre de notre foyer. Quelles que soient nos occupations, nous devons tout faire pour nous retrouver régulièrement. La communion fait partie des éléments qui contribuent à l’édification mutuelle dans le couple. De ce fait, nous devons éviter toutes les formes d’interférences abusives qui viennent souvent perturber la communion au sein du couple. Il peut s’agir de nombreuses visites, d’absences répétées d’un des conjoints, de voyages, d’occupations professionnelles, etc. Il faut se donner le temps d’être à deux dans une communion sans que personne ne vous dérange. Cette communion peut être élargie par moment aux enfants. De tels moments donnent une fraîcheur à la relation. Mari et femme deviennent plus complices, apprennent à s’apprécier et à mieux se connaître. Pour en tirer le plus grand profit, on peut décider de sortir de la maison familiale afin de changer le cadre avec ou sans les enfants.

Mener certaines tâches, même domestique ensemble est très bénéfique pour la communion. L’homme peut par moments aider sa femme à la cuisine. Vous devez aussi rendre visite à des amis ensemble et avoir des amis communs. Il en est de même pour les visites aux deux belles-familles.

Ne point se priver l’un de l’autre.

La sexualité joue un rôle très important dans la vie d’un couple. La femme généralement prise dans l’étau des occupations quotidiennes doit veiller à ne pas repousser son mari, lorsque celui-ci veut s’approcher d’elle. L’homme doit comprendre que la psychologie d’une femme est tout à fait différente de celle de la femme. Si en tant qu’épouse, elle peut faire des mois dans relations sexuelles, ce n’est pas le cas chez l’homme. Au risque de mettre son foyer en péril, elle doit avoir la sagesse pour gérer cette question. Par ailleurs, d’après plusieurs études scientifiques, une vie sexuelle épanouie se répercute sur notre santé et notre moral. A cet effet, l’homme et la femme doivent d’un commun accord veiller à créer de bonnes conditions pour une vie sexuelle épanouie.

Il faut reconnaître que les souffrances que certains époux font subir à leurs femmes, leur ôtent l’envie de se donner à eux. Celles qui sont soucieuses de respecter la Parole de Dieu, le font malgré elles, afin d’agir en conformité avec la Parole de Dieu. Dans ce cas, c’est sans amour ni joie. Tout couple doit veiller à ne pas tomber dans l’abstinence car elle tue la vie du couple. Les épouses doivent absolument éviter de pousser leurs époux dans des situations extrêmes. Tant que cela dépend d’elles, elles doivent s’efforcer de créer les conditions pour que leurs époux ne tombent pas dans l’adultère.

Disposer d’un plan d’éducation pour nos enfants

L’homme et la femme doivent s’accorder sur les décisions à prendre par rapport aux enfants, ils doivent apprendre à connaître chaque enfant comme il se doit en vue de suivre de près son évolution. Chaque enfant a un profil particulier ! Aussi, nous devons pouvoir valoriser les enfants, savoir les apprécier individuellement. Chaque parent doit veiller à la compagnie de son enfant. Et ne pas faire de différence dans notre manière de les traiter. Cela crée des jalousies entre eux, en appréciant plus certains devant les autres.

Nos enfants doivent pouvoir nous regarder et trouver en nous un modèle de vie chrétienne, de vie commune, d’intégrité. C’est notre caractère qui tracera les lignes les ligne de leur vie.

A suivre….

OLIDI

Crédit photo: istock

(Visited 17 times, 1 visits today)