Bonjour les ami.es. Je suis contente de vous retrouver avec le résumé d’un livre que je cherchais depuis des années. Ce mercredi 13 avril nuit, Ana, une jeune femme que j’apprécie et que j’ai eu l’occasion de rencontrer lors d’une formation en droits humains depuis 2019, me l’a prêté pour lecture. Je me fais le plaisir de partager avec vous un résumé.

A travers ce livre, l’auteur livre des astuces pour « aimer  » un africain, car, dit-il : « ce n’est un secret pour personne, l’art d’aimer se conjugue difficilement avec les Africains, tradition oblige ».  L’homme africain, fidèle aux us et coutumes, continue de prendre la femme pour une gardienne de foyer, une servante et une « pondeuse ». Quant à la femme, elle considère l’homme comme un bailleur de fonds. Elle ne l’aime qu’en fonction de son revenu, de ce qu’il peut lui donner. Ainsi, l’africain et l’africaine aiment à partir de critères artificiels et superficiels : l’argent et la beauté.

Chapitre I : Ce que les femmes doivent absolument éviter.

L’auteur exhorte les femmes à se méfier :

  • Des séducteurs, toujours biens habillés, ils ont des attentions délicates pour la femme. Chaque jour, ils offrent des cadeaux ou fleurs, ils sont prompts à dire des phrases qui font rêver ! Ensuite, il parle des nouveaux séducteurs, qui sans grande différence des premiers, offrent des objets de valeur, et ne vous parlent que de leurs affaires.
  • Des hommes mariés. Ils montrent des signes de la sagesse, de la bonté faite homme ! Souvent dotés d’une grande maturité, ils connaissent bien la femme. Ils n’ont aucune peine à prendre le cœur d’une femme, singulièrement celui des jeunes filles qui trouvent en ce genre d’hommes, un second père. Leur slogan habituel est : « je suis en instance de divorce avec ma femme. Dès que le jugement sera prononcé, je commencerai les démarches pour notre mariage ». L’homme en question aime sa femme. Il se donne tout simplement du plaisir. Seule la nouveauté l’attirait. Et comme toute nouveauté, cet amour est éphémère.
  • Une autre catégorie d’hommes qui menace les femmes honnêtes, ayant des moyens financiers et matériels : ce sont les escrocs. Ils ont cette manie de vous demander des prêts, et d’oublier ou perdre leur chéquier ou leur carte de crédit. Et vous devez toujours leur venir en aide. En général, ils n’ont pas d’emploi. Ils sont irrésistibles pour les femmes puisqu’ils ont une puissance sexuelle hors norme. Chaque mensonge est pardonné après un moment d’intimité. Ils vous quittent de la même manière. Ils ont besoin d’argent pour dédouaner une marchandise ou acheter une affaire qui les rendra très riches et permettra le mariage. En fait, cet argent servira à séduire une autre femme plus riche que vous.
  • Des jaloux, ils sont à éviter avant même d’arriver au mariage, déclare l’auteur. Pour eux, tout est suspect : les appels, les correspondances téléphoniques, votre rouge à lèvre. Si vous vous absentez pendant quelques heures, ils vont inventer des histoires à dormir debout. Le jaloux est un malade qui s’ignore. Ils sont considérés comme les plus malhonnêtes des hommes, surtout les jaloux maladifs. Habitués à tromper, spécialistes dans l’infidélité, tous les gestes de leurs femmes paraissent suspects. Ils se reconnaissent dans certaines attitudes de leurs femmes et sont furieux.
  • De ceux qui parlent haut et fort. C’est ce genre d’homme qui n’a aucun respect pour la femme et qui a tendance à la considérer comme un esclave. Ces hommes n’ont aucune pudeur, ni discrétion. Ils découchent sans même prévenir.
  • Des hommes célèbres : ils suscitent la curiosité, l’admiration et le désir des uns et des autres de les approcher. Les femmes sont très sensibles à ces personnalités que l’on retrouve dans tous les domaines. Henry Kissinger le disait si bien : « Le pouvoir est aphrodisiaque ».
  • Des grands voyageurs : ce sont des hommes qui de par leur fonction, sont mutés de ville en ville. En général, c’est au cours de leurs funérailles que l’épouse légitime découvre que son mari avait plusieurs enfants ici et là.
  • Des hommes calmes : les femmes aiment les timides pour mieux les dominer. Mais, ce qu’elles ne savent pas, ce genre d’hommes se crée un masque. Ils sont courtisés par les femmes qui apprécient leur discrétion. Et cette attitude leur permet de flirter en secret avec plusieurs femmes à la fois.
  • Des hommes sales : avec eux, dit l’auteur, le désordre sera garanti dans le foyer, et particulièrement dans la chambre conjugale. Ils iront au lit sans prendre un bain. Ils sont le plus souvent alcooliques et fumeurs. Vous serez tous les jours sur les nerfs. Quand ils vous approcheront, vous les reconnaîtrez à travers leur odeur, le col sale de leur chemise et leurs chaussures qui ne sont jamais cirées.
  • Des hommes avares. Non seulement, ils n’achètent rien pour eux-mêmes, mais ils ne comprennent pas qu’on puisse faire de cadeaux aux femmes. Dans le foyer, ce sont eux qui se plaindront chaque jour des prix des condiments au marché, qui compteront le nombre de morceaux de viande dans la sauce pour savoir si vous ne faites pas de gaspillage. C’est encore eux qui voudront savoir à quoi servira l’argent que vous leur demandez. Vous les reconnaîtrez à travers leur garde-robe qui ne dépasse pas trois chemises et deux pantalons. Pour clore ce premier chapitre, l’auteur explique que d’autres catégories d’hommes à éviter existent. Tout ne peux être cité. Il souhaite éveiller la conscience et réveiller l’intelligence des lectrices afin d’être prudentes.

Chapitre 2 : les étapes vers le mariage

L’homme qu’il faut à une femme

L’homme qu’il faut à une femme est celui qui a la crainte de Dieu. Il doit croire en Dieu, unique créateur du ciel et de la Terre. Il doit aimer son prochain comme lui-même ; et par conséquent, avoir du respect pour toute femme, à commencer par sa mère et ses sœurs. C’est par son attitude et ses propos relatifs à la femme, que l’on doit pouvoir déceler en lui, l’homme-modèle. Son attachement aux enfants sera une preuve supplémentaire de son engagement à rester un homme idéal.

Comment attirer un homme idéal ?

L’auteur explique que pour attirer l’homme idéal, il faut :

La prière : demandez à Dieu de vous permettre de rencontrer l’homme de vos rêves. Cette prière doit se faire avec foi, c’est-à-dire croire fermement que cela va arriver et ne plus y penser le reste de la journée. La prière avec foi exige que vous donniez un visage à cet homme, un caractère et une voix.

Votre attitude envers sa famille : tout candidat au mariage souhaite que sa dulcinée s’entende avec sa belle-famille, notamment sa mère et ses sœurs. N’oubliez jamais que la mère d’un homme africain est la personne la plus influente dans sa vie surtout dans le domaine du mariage.

L’habillement : l’homme que vous souhaitez séduire et conduire au mariage doit vous trouver toujours propre et bien habillée. Il ne s’agit pas d’acheter des vêtements à des prix exorbitants, mais des habits aux coupes agréables.

La coiffure : évitez de couper les cheveux à ras. Sans les boucles d’oreilles, on vous prendrait pour un garçon. Évitez d’avoir les ongles sales. Mettez aussi du vernis!

Les chaussures : elles bénéficieront des regards de l’homme. Intimidé dès vos premiers contacts, il aura toujours le regard dirigé vers le sol, donc vers vos chaussures. Qu’elles soient propres et bien cirées. Ne mettez pas en sa présence, les vieilles chaussures que vous utilisez pendant la saison des pluies.

Le parfum.  Il vous faut sentir bon! Parfumez-vous!

Le sexe : si l’homme a plusieurs relations intimes avec vous avant le mariage, il ne pensera plus au mariage malgré toutes vos armes de séduction. Il aura une très mauvaise idée de vous. Abstenez-vous jusqu’au mariage!

Par ailleurs, Faites-lui des petits cadeaux : chaussettes, cravates…Puis, ne vous fâchez pas, ne vous mettez pas en colère contre vos frères et sœurs, ni même contre votre mère lorsqu’il vient vous rendre visite. Les hommes africains se méfient des femmes violentes et les évitent.

L’argent : tous les hommes le savent. L’argent est le fidèle compagnon de la femme. Mais si vous voulez épouser un homme, évitez de lui demander de l’argent. S’il vous en donne beaucoup, c’est qu’il est en transit. Il ne vous épousera pas. Souvent, refusez l’argent qu’il vous donne! Ne le harcelez  jamais de vous épouser ou de vous donner quelque chose, sinon, il prendra la fuite.

Chapitre 3 : Le mariage

Pour débuter ce chapitre, l’auteur préconise d’effectuer des examens prénuptiaux. Car, comme conséquences de ne l’avoir pas fait, certaines personnes ont été confrontées à divers problèmes allant de la stérilité à des maladies insoupçonnées. Ces examens ne coûtent rien et seront avantageux pour vous.

En ce qui concerne la cérémonie proprement dite, certaines dispositions sont à prendre.

D’abord, le choix de votre dame de compagnie. Ne vous laisser pas imposer cette dame par la famille. Il serait préférable de choisir votre meilleure amie ou l’une de vos cousines, de préférence celle qui est mariée. Sa présence permanente à vos côtés, vous donnera de l’assurance. Ensuite, la liste de vos invités. N’attendez pas à la dernière minute pour préparer votre liste. Toute candidate au mariage doit préparer cette liste en cachette, avant même qu’on lui demande sa main. Après vient le budget. Etablissez-le en tenant compte des dépenses que vous pouvez prendre en charge. Puis, le choix de votre témoin. Ne le choisissez pas en fonction de sa fortune et ou situation sociale. Choisissez une personne sage qui saura vous donner de bons conseils et assurer un bon suivi de votre vie de couple, sans toutefois en être le directeur.

Une fois le mariage célébré, vient la vie de couple. L’auteur suggère d’appliquer une règle fondamentale : la communication entre vous deux. Ne jamais s’endormir avec une colère ou un grief contre votre mari. Ne laisser pas de zone d’ombre entre vous. Faites lui confiance, et ne le soupçonnez pas à tout bout de champs en lui faisant des histoires. Il préconise d’avoir entre un code de conduite avec certaines règles et dès le début, cela resserre vos liens. Par exemple, dans la journée, se téléphoner au moins une fois pour prendre des nouvelles l’un de l’autre, planifier une sortie avec ou sans enfant le week-end, faire le point de sa journée en fin de soirée, déjeuner ou dîner ensemble en famille. Il faut se faire de temps en temps, de petites surprises dans un sens comme dans l’autre. Votre mari, mesdames, doit se sentir aimé. Ne laisser pas la routine et le silence s’installer.

Intéressez-vous à sa vie professionnelle et facilitez-lui les choses lorsqu’il rentre à la maison. Restez séduisante, attirante, mystérieuse. Innovez et surprenez-le. Participez aux frais d’entretien du ménage. Remplissez votre foyer d’amour, de tendresses, de douceur. Respectez votre mari, aimez toute sa famille sans distinction et surtout évitez les disputes répétées.

Après plusieurs années de mariage, l’homme peut voir son amour et son désir pour la femme chuter. C’est à la femme que revient la tâche de ramener le mercure du thermomètre au degré du jour de son mariage. Pour cela, elle doit toujours se faire coquette et chercher à séduire par ses yeux, chaque jour avec toues les techniques mises à sa disposition. Si cette semaine, elle le séduit par ses yeux, la semaine suivante, elle mettra l’accent sur les cheveux, une autre fois sur les dessous ou le parfum et ainsi de suite.

A suivre…

OLIDI

Crédit photo : istock et google photo

(Visited 47 times, 1 visits today)