Dans cette partie du résumé  du mois de Novembre, l’auteur traite des différents aspects pratiques à prendre en considération lors des fiançailles.

Deuxième partie : Destination Mariage heureux

Le mariage, est une institution divine. C’est-à-dire que Dieu en est l’auteur. Depuis Genèse 2 : 18, l’on voit que le mariage n’est pas né des traditions ni de la volonté humaine. Ainsi, les conjoints doivent s’engager à vivre ensemble dans l’amour, la fidélité et le respect mutuel, à unir leurs efforts et leurs ressources afin de réaliser des projets communs.

Le mariage chrétien est conçu comme : une relation entre deux personnes matures ; une relation hétérosexuelle et non homosexuelle ; une décision personnelle et non celle des parents ou de l’église (Épouser une personne sous la pression de la famille ou sur la base de prophéties ou de visions fallacieuses serait une erreur à ne pas commettre) ; une relation monogamique et non polygamique ; une relation liée par l’amour de Dieu (qui vous aider à continuer à vivre en harmonie malgré tout) ; une relation conjugale et non un concubinage.

Connaissance du rôle des futurs conjoints

L’homme Dieu a établi comme le chef de la famille. C’est à lui qu’il revient la responsabilité de diriger la famille. Il exerce l’autorité dans la famille. Cette prérogative impose à l’homme d’assumer son rôle à tous les niveaux. Il doit être un modèle, orienter et conduire sa famille en y faisant régner la discipline et l’ordre. Il ne doit pas être un tyran mais exercer son autorité avec amour et douceur. Il doit consulter les autres membres de la famille, notamment son épouse, pour les questions les concernant, quitte à trancher en dernier ressort. Il doit aimer son épouse selon la recommandation du Seigneur dans Ephésiens 5 : 25-28. Il doit également l’honorer, c’est-à-dire la respecter et assurer à sa famille tous les soins nécessaires à son bien-être. Il doit aussi instruire ses enfants selon les voies du Seigneur selon Ephésiens 6 :4.

La femme a vocation première d’être une aide pour son mari. Elle constitue un important pilier de la famille. Quel que soit son statut social, elle doit dès qu’elle se marie, participer à la réalisation du plan de Dieu pour sa famille en prenant soin de son mari, en le soutenant sur les plans spirituel, matériel, social, etc., et en veillant, avec lui au bien-être et à l’éducation générale des enfants. Le soutien de la femme se manifeste aussi par la prière pour aider l’homme à trouver la bonne direction et à prendre les bonnes décisions dans ce qu’il fait. Chaque épouse doit s’approprier les traits caractéristiques de la femme vertueuse décrite dans Proverbes 31 : 28-29. Elle doit être soumise à son mari selon la recommandation du Seigneur dans Ephésiens 5 : 22-24. Elle doit protéger sa vie de couple et ses enfants dans la sagesse. Elle doit être une bonne ménagère même si elle exerce une fonction professionnelle, tenir sa maison organisée, propre et maîtriser parfaitement les recettes, puis avoir une bonne disposition à développer et perfectionner ses talents. C’est elle qui détermine l’atmosphère qui règne à la maison.

Vous êtes différents.

Connaître votre conjoint(e) dans sa spécificité s’apprend au travers d’expériences que vous partagez. Au cours de ce processus, certaines mésententes peuvent naître, mais, il n’y a pas à s’en inquiéter. Cela fait partie de l’apprentissage. L’auteur souligne que certaines personnes viennent dans le mariage avec des mauvais trésors, autrement dit des blessures du passés qui polluent leur mariage, et c’est le partenaire qui en fait les frais. Si tel est le cas, vous devez rechercher auprès de Dieu la restauration de votre âme, pour éviter de détruire votre mariage.

Vous devez aussi comprendre qu’il existe quelques différences entre l’homme et la femme. Lorsque survient un problème dans le foyer, femme est encline à repartir dans ses « archives mentales » pour en ressortir les anciens dossiers de disputes. En raison de son inclination pour le détail, la femme peut se souvenir de tout et déterrer les conflits qui remontent de très loin dans le passé. L’homme en revanche est moins porté sur le détail est souvent très surpris, voire consterné, que sa femme lui rappelle ses fautes passées avec une telle précision qu’on croirait qu’elles datent d’hier.

De nos jours, de nombreux couples connaissent des difficultés liées au fait que l’homme travaille de très longues heures. Cette situation incomprise par la femme, crée des crispations entre les conjoints. L’homme considère que le dévouement au travail est une façon de démontrer à sa femme sa force, ses performances, son efficacité intellectuelle, en plus de mettre sa famille à l’abri du besoin. Le manque de reconnaissance et la mauvaise interprétation de tels efforts sont donc frustrants pour l’homme qui y voit de l’ingratitude. Toute femme consciente de cette philosophie du travail de l’homme sera moins intransigeante et pourra alors, avec sagesse et douceur, amener l’homme à équilibrer son temps entre la famille, le social et son travail.

Les femmes changent d’humeur aussi facilement, souvent sans raison apparente. De façon générale, les hommes ne sont pas patients à l’égard des femmes lorsqu’elles se trouvent dans ces états de mélancolie. Pourtant elles ont besoin d’être cajolées pour en sortir et retrouver leur joie de vivre.

L’homme a du mal à gérer plusieurs choses à la fois. Par nature, il termine une chose avant d’en entamer une autre. Il a besoin par-dessus tout de confiance et d’appréciation, et la femme a besoin d’attention et compréhension. Celle-ci a besoin d’être quotidiennement rassurée qu’elle occupe la première place dans sa vie, car cela n’est jamais un acquis pour elle. Une femme espère secrètement que vous ferez certaines choses sans qu’elle ait à les demander. C’est la subtilité féminine. C’est pourquoi, elle peut dire « non » à une chose qu’elle désire profondément simplement parce que vous n’avez pas été subtil dans votre approche.

Dans la vie de couple, il arrive également que la femme veuille prendre tellement soin de son mari que celui-ci finit par en être agacé. Sachez femmes, qu’« en toutes choses l’excès nuit ». L’homme a besoin d’une certaine indépendance. Enfin, essayer de transformer l’autre est une bataille perdue d’avance…

L’amour et ses langages : locomotives du bonheur.

Manifestez suffisamment d’amour l’un à l’autre pendant les fiançailles. C’est le temps de se sentir mutuellement aimé. Il y a les actes d’amour ou langages d’amour : les paroles valorisantes, le service rendu, les moments de qualité, les cadeaux. Lire à ce sujet le livre de Gary Chapman « les cinq langages d’amours ».

La contribution de l’Eglise pendant les fiançailles

L’Eglise et les responsables doivent accompagner et former les fiancés sur les réalités du mariage. Mais, que les fiancés soient vigilants et choisissent bien la source d’information et de formation. Le conseiller prénuptial doit les aider à connaitre la volonté de Dieu et connaitre leur tempérament. Il doit veiller à ce que les examens prénuptiaux soient passés et ainsi que les démarchent administratives.

Chacun de vous doit donc commencer à s’informer sur les « b-a-b-a » d’une vie de couple. Documentez-vous sur le sujet : lisez, observez, interrogez des personnes ressources qui sont des modèles de réussite en la matière, et t préparez vous à être papa et maman…. L’enjeu de cette préparation est capital !

Pour finir, discutez ensemble de la façon dont vous souhaitez célébrer votre mariage. Cela peut sembler banal, mais l’expérience a montré que certains en arrivent au bord de la séparation à l’approche de l’évènement en raison de désaccords sur des questions de couleurs, de tenues vestimentaires, de style de décoration, de menu à servir aux invités, de liste des personnes à inviter… De vives tensions peuvent également éclater entre les fiancés du fait de l’ingérence de tierces personnes dans l’organisation de cette cérémonie. Choisissez soigneusement ces personnes à que vous impliquez dans vos préparatifs.

A suivre : le résumé du mois de décembre…

OLIDI

Crédit photos:  www.baobablitteraire.com

(Visited 6 times, 1 visits today)