L’attente du mariage peut constituer une période assez difficile. Voir ses proches, ami(es), collègues quitter la vie de célibat, pour une vie à laquelle l’on aspire soi-même, peut susciter le désir d’emprunter leurs pas. J’écrivais récemment dans l’article Fonder un Foyer !, que, l’aspiration au mariage est une cause noble et légitime. Souhaiter se marier, n’est pas mauvais. Seulement, si l’on y prend garde, ce désir pourrait conduire à commettre des erreurs à répercussions négatives dans le futur.

En observant l’état actuel de la société, se marier paraît pour certain une finalité ou un effet de mode, et pour d’autres, un signe de « réussite ». En 2015, une aînée me disait : « Eh, bientôt j’aurai 30 ans, je dois me marier » ! Elle se mettait un pression interne, en plus de celle que la société fait subir aux jeunes femmes qui atteignent ou ont dépassé la trentaine. Au final, sa soif pour le mariage l’avait poussé à abandonner sa foi en Dieu. Membre active d’une Eglise locale, elle avait renoncé à sa fidélité à son Créateur pour un jeune homme qui voulait l’épouser. Malheureusement, jusqu’à aujourd’hui, elle ne s’est pas mariée, pire, ce jeune homme a épousé une autre jeune femme dans un pays étranger 😔. Oh, quelle situation ! Loin de là l’idée de la juger ou de la condamner, cet exemple est pris dans le but de nous aider à comprendre les enjeux de la patience et la nécessité de se préparer 🙏.

Quelques années plus tard, en regardant en arrière cet incident, en plus d’autres cas observés autour de moi, me rassure de ceci : il est préférable d’attendre non seulement la bonne personne et le bon moment, tout en faisant des efforts pour rester attaché à Dieu. D’ailleurs, Psaumes 130 : 7-8 nous dit ceci : «O Israël, place ta foi en l’Eternel, car c’est auprès de Lui que l’on trouve l’amour…». La méditation de ce texte, m’a énormément fait du bien et c’est elle qui est à l’origine de cet écrit, un cri de coeur que j’ai le courage enfin de lancer à mes jeunes soeurs ❤.

En personnalisant le texte, il peut te parler personnellement : O (Mets ton prénom), place ta foi en l’Eternel, car c’est auprès de Lui que l’on trouve l’amour ! Wahou ! Donc, tout l’amour qu’une jeune fille recherche auprès d’un jeune homme se trouve auprès de Dieu 😍 ! Lui, qui est la source de notre vie, est le seul capable de nous combler avec l’amour suffisant et satisfaisant dont nous avons tant besoin et que nous recherchons constamment. Très souvent, nous, jeunes filles, courrons derrière les hommes, à la recherche d’amour, d’attention,  de considération, de compagnie… Or, en retour, nous ne recevons que déceptions, blessures, frustrations, abus de tout genre, souffrances inutiles, perte de temps 🤕. Tant de jeunes filles ont perdu leur virginité en courant derrière des jeunes hommes parfois immatures et désobligeant, qui profitent de leur naïveté. Tant d’énergie ont été gaspillées en s’attachant à des relations amoureuses sans avenir ! Tant de larmes ont coulées et des blessures émotionnelles emmagasinées inutilement. Tant de mensonge commis par les jeunes filles à leurs parents juste pour aller vers des jeunes hommes qui ignorent ce qu’implique véritablement la responsabilité d’un engagement amoureux. Tant d’études stoppées prématurément à cause des erreurs de jeunesse dans des relations qui n’auraient jamais dû exister.  Pleins de jeunes filles sont déconcentrées dans leurs cursus scolaires à cause des amourettes qu’elles estiment indispensables 🤒 !

Combien de jeunes filles ont vu leur avenir être hypothéqué par des fausses promesses ? Combien de grossesses indésirées et d’avortement commis ? Combien de maladies sexuellement transmissibles contractées à la recherche de plaisirs interdits ? Combien de suicide et meurtre passionnel commis dans le monde à cause de déceptions amoureuses ?  Tant de questions importantes à se poser…🤔

La société nous leurre et fait croire qu’à un certain âge, une jeune fille ou un jeune homme doit obligatoirement avoir un petit ami ou copain. Le copinage est devenu normal. D’ailleurs, les arguments que l’on réplique aux personnes qui décident d’attendre le moment propice pour se mettre en couple laissent perplexes : si tu n’as pas de copain (copine ), tu es soit homosexuel ou démodé ! Comment penses-tu te marier si tu ne chemines pas longtemps avec une personne de sexe opposée? Comment épouserai-tu une personne que tu n’as pas encore testée sexuellement ? Le drame est que, dans cette recherche effrénée d’amour, de passion, de conformisme à la société et de considérations sociales, des vies ont été détruites et continuent de l’être, des blessures profondes installées (qui prennent parfois du temps à cicatriser) et qui entachent leur futur harmonie conjugale (lorsque ces derniers rencontrent enfin la bonne personne, Car, trainant derrière eux, un passé émotionnel lourd et intoxiquant)🤒. C’est justement la raison pour laquelle, le livre Cantiques des Cantiques, pour nous protéger, et éviter bien de malheurs, nous exhorte à ne pas réveillez l’amour avant qu’il ne le veuille. C’est une pente bien glissante. En effet, ce livre qui célèbre l’amour dans la Bible, dit ceci au chapitre 2, verset 7 : « o filles de Jérusalem, oh je vous en conjure par les gazelles ou par les biches de la campagne, n’éveillez pas, ne réveillez pas l’amour avant qu’il ne le veuille. ». L’amour est une puissante force qui n’est pas sans danger, il convient donc d’agir avec sagesse. Une relation sexuelle ne doit pas être précipitée mais doit attendre le mariage. Il y a un temps pour l’amour et la sexualité, et il faut se garder exclusivement pour celui ou celle qui deviendra son conjoint ( voir commentaire Biblique, Bible d’étude semeurs, Excelsis, France, 2011, p.939). Les relations amoureuses sont exigeantes en temps, énergie et don de soi. Se précipiter pour entamer une fréquentation sans être préparé et prêt, ne sera pas bénéfique à long terme. Avoir une relation amoureuse avant le temps, avec la mauvaise personne, détruit et laisse des cicatrices profondes 💔.

Aujourd’hui les divorces sont récurrents. En témoigne le chiffre de 1400 divorces enregistré en (01) an dans le seul Tribunal de Grande instance de Ouagadougou ( Voir Page Facebook de Roland Batoua). Il existe des cas de mariés qui à peine un (01) ou trois (03) ans de vie conjugale se présentent devant le juge pour des instances de divorces. Quelles en sont les causes: Mauvais choix ? Précipitation ? Manque de sagesse dans le choix ? En tout cas, nous sommes tous interpellés! Pour ceux qui ne sont pas encore mariés, c’est un privilège et non un fardeau ou une malédiction d’être toujours célibataire. C’est une grâce en ce sens que, c’est le moment pour se préparer et éviter de tomber dans les mêmes erreurs de nos aînés. Le célibat est la saison privilégiée pour se réaliser, préparer et poser les fondations de son avenir. Car dit-on, le mariage viendra avec son lot de contraintes et de défis (le manque de liberté, le renoncement à ses intérêts…). Si le célibataire rentabilise cette période de célibat, il sera mieux équipé pour gérer son futur foyer. C’est dans cette saison de la vie, que l’on peut se positionner de façon lucide par rapport à ses objectifs de vie et ses choix, en s’instruisant sur la thématique, en établissant des buts clairs et en orientant la recherche du futur conjoint dans ce sens💃.

Prendre à la légère l’engagement qui aboutit au mariage, constitue un piège. Proverbes 20 : 25 l’exprime clairement en ces termes : « C’est un piège pour l’Homme que de prendre à la légère un engagement sacré, et de ne réfléchir qu’après avoir fait un vœu ». Ne pas s’informer, se former, se préparer au mariage, est une légèreté et un manque de sagesse qui rattrapera plus tard. La réussite sociale et professionnelle ne peut être pleinement épanouissante et accomplie sans avoir une vie de famille heureuse, sans être marié à la bonne personne. Le choix nous appartient. Se précipiter pour le mariage parce que ses camarades se marient ou ont déjà des enfants, c’est préparer une vie de frustration future. Certainement, plusieurs de ceux qui se sont mariés sans avoir considéré plusieurs aspects, regrettent, mais ils ne le diront pas, par peur du regard de la société. Beaucoup vivent l’enfer dans leur foyer et veulent y mettre un terme, mais cette même société qui les incitait au mariage, les jugera ! C’est bien dommage 😢.

Ma sœur, même si tu as atteint la trentaine ou peu importe ton âge, il est préférable d’être sereine, calme et confiante. S’attacher à Dieu, lui rester fidèle, ouvrira les portes au bon moment avec la personne. Agir comme Psaumes 37 : 4 recommande : « Fais de l’Eternel tes délices, il te donnera ce que ton cœur désire »; et penser comme l’Ecclésiaste 8 : 6 dit « Pour toute chose, en effet, il y a un temps opportun et une juste manière de procéder », est la meilleure position à adopter. Nous rentrons en 2021 bientôt, et plusieurs se posent  des questions et ont des inquiétudes par rapport à leur statut matrimonial. Nombreux (ses) avaient des attentes en 2020 qui n’ont pas été réalisées. Je leur dis ceci : Place ta foi en l’Eternel, c’est auprès de Lui que tu trouveras  l’amour. Il fera toute chose belle en son temps pour toi ( Ecclésiaste 3 : 1-6), et ton espérance ne sera point déçue (Proverbes 10 : 22). 

Restez connecté pour de nouveaux partages sur la thématique 🤗.

OLIDI

Crédit photo : istock et page Facebook « Mariage épanoui avec Dieu ».

(Visited 287 times, 1 visits today)