En étudiant un texte, j’ai tiré des enseignements sur quelques aspects de la « Fondation d’un foyer », que j’aimerai partager avec vous. Il s’agit de PROVERBES 24 : 27 qui dit ceci : « Assure ton travail au-dehors, prépare bien tes champs, après cela, tu pourras bâtir ta maison ».

D’abord, examinons les mots clés. Assurer signifie : rendre stable, rendre une chose sûre, procurer d’une façon certaine et durable. Travail veut dire : labeur, application à une tâche, activité professionnelle, emploi. Champ peut être définit comme : un espace virtuel, espace où s’exerce des forces, étendue d’un domaine d’étude… Ensuite, en reformulant la phrase, ça donne ceci : « Procure toi d’une façon certaine et durable un travail, mets ton espace à disposition de façon à bâtir une maison, après cela, tu pourras bâtir ta maison ». Ou encore : « Procure toi d’une façon certaine et durable un travail, prépare ta vie dans tous ses aspects, après cela, tu pourras bâtir ta maison ». 🏡

Dès lors, l’on aperçoit que pour fonder un foyer, il faut préalablement : se procurer de façon certaine un travail ( Car on ne vit pas uniquement d’amour et d’eau fraiche) ; puis, se préparer dans tous les domaines de sa vie (en prenant ici le terme « champs » comme notre propre vie que l’on doit cultiver, entretenir et préparer).

Le foyer doit être un lieu où règne au moins quatre (04) éléments importants que sont : l’amour, la sécurité, la stabilité et le bonheur. Or, dans les termes : Amour ❤ , il y a Dieu ; Sécurité, il y a la protection ; Stabilité, il y a la durabilité ; et Bonheur, il y a la paix. Par conséquent, Dieu est la pièce centrale sur laquelle doit se bâtir un foyer stable, stable et paisible. Après, vient le besoin de travailler, et la nécessité de se préparer.

Je comprend que, ce n’est parce qu’un homme commence à travailler qu’il doit aussitôt se marier, se précipiter pour fonder un foyer. En dépit du caractère aléatoire de la vie, il doit s’assurer de la durabilité de son emploi, c’est-à-dire de sa consistance à long terme. Puis, il doit préparer son champs, c’est-à-dire se préparer lui même au mariage, préparer sa vie (son coeur, sa pensée, ses habitudes, ses attitudes…) ; Après quoi, il pourra bâtir sa maison. C’est un processus !

Cela demande de la réflexion (Sur où l’on va dans sa vie, ce à quoi on aspire réellement, et le type de personne adéquat qui sera à mesure de nous accompagner convenablement sur ce chemin…), de la Sagesse (dans le choix…), et de la patience (pour attendre le temps convenable et la bonne personne). Justement, pendant ce temps de patience, l’aspirant au mariage doit se préparer. En effet, c’est dans la préparation qu’un Homme se bâtit lui même, s’instruit, se forge, se développe, apprend à se connaître (ses traits de caractères à améliorer, ses qualités….) etc.

Beaucoup s’empressent pour fonder un foyer après avoir obtenu un travail. L’aspiration au mariage est noble et légitime. D’ailleurs, dans Genèse 2 : 18, Dieu dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul, Je lui ferai une aide semblable…» 👫. Sauf que, la précipitation n’est pas sans dangers, et pourrait entraîner ceci : 1. on choisit la bonne personne, mais au mauvais moment, car n’étant pas préparé soi-même intérieurement à vivre une vie de couple, et ainsi tout détruire… 2. On pourrait choisir la mauvaise personne. Cette personne n’est pas un « mauvais être humain », mais elle n’est pas tout simplement  » bonne » pour nous, celle qui nous convient le mieux. Et ainsi, avoir des remords toute notre vie, ou pire, avoir une vie de famille pénible 😰.

En poussant plus loin la réflexion, la précipitation pourrait aussi conduire l’homme à focaliser le bonheur, la durabilité de son foyer sur  » son apport en termes financier « . C’est à dire, il estimera que son apport financier est la seule chose qu’il faut pour bâtir un foyer solide, et ne pas prêter attention aux autres éléments de bases nécessaires au bon fonctionnement d’un foyer. Le travail à lui seul ne fait pas d’un homme, une personne capable de bien gérer et bâtir un foyer durable. Il en faut bien plus : la consistance, la personnalité, une certaine connaissance et préparation. Sinon ça pourrait être le fiasco. Cela pourrait expliquer pourquoi plusieurs personnes excellent socialement et professionnellement, mais échouent leur vie de famille 😞. D’où, une préparation s’impose ! L’homme, tout comme la femme, doit se préparer au mariage. En s’instruisant sur la thématique : par la lecture, l’écoute de bons enseignements, et en fondant sa vie sur Dieu ( n’oublions pas le caractère éphémère de la vie dont on a parlé et la nécessité de nous tenir à l’essentiel qui est : une foi en Dieu) 🙏.

Pour les célibataires que nous sommes, se cultiver, se former sur la thématique est nécessaire. Le célibat est notre moment propice d’apprentissage et d’enrichissements sur plusieurs plan de notre propre vie. Malheureusement, nous sommes plus prompt à nous former professionnellement, scientifiquement ou dans d’autres domaines tout en oubliant cet aspect si déterminant de la vie. Un enseignant a demandé un jour à ses jeunes frères : vous aspirez au mariage, avez-vous déjà lus au moins 10 livres sur ça ? Sur l’éducation des enfants, les fiançailles et sa gestion…? Vous avez visionné combien d’enseignements sur ça… ? Priez vous pour cela? 😟

Certes, le foyer ne s’apprend pas théoriquement, il faut être confronté aux faits pour bien le jauger et le vivre. Néanmoins, en se préparant, l’on pourrait comme le font les joueurs qui s’entraînent pour participer à une compétition : aiguiser notre endurance, réajuster nos points d’amélioration, et peut être développer un minimum de capacité de gestion… En fin de compte, la préparation une étape importante, que nous ne devons pas brûler en toutes choses (voir l’article  » la préparation une étape à ne pas brûler) .

A bientôt pour de nouveaux partages.

OLIDI

Crédit photos : istock, et page facebook de « Mariage épanoui avec Dieu »

(Visited 145 times, 1 visits today)